mon parcours
Passionnée par les animaux depuis ma plus tendre enfance, c'est tout naturellement que j'ai décidé d'allier ma passion avec ma vie professionnelle.
Après mon Bac S, je me suis tout d'abord dirigé vers des études de médecine. Préférant le contact avec les animaux, je me suis finalement tournée vers des études d'ostéopathie animalière à l'I.F.O.A où j'ai obtenu mon diplôme en 2014.
Plus de détails >>
Actualités
Devenez parrain et recevez en échange une remise sur votre prochaine consultation.

Nouveau partenariat avec l'écurie active "Au paradis du vieux sabot"

De nouveaux services vont être mis en place dans les mois à venir pour vos chevaux.
 

Ostéopathie animale à Uzès

C'est parce qu'on bouge qu'on est en vie, mais pas parce qu'on vit qu'on bouge.

Dominique Giniaux, vétérinaire et précurseur de l'ostéopathie animale.

Les principes fondamentaux de l’ostéopathie

L’ostéopathie repose sur des principes fondamentaux :

La structure gouverne la fonction

Pour qu'un organe puisse remplir sa fonction correctement, il doit être intègre dans sa structure, c'est-à-dire dans sa forme et sa mobilité. Toute perturbation au niveau de la structure se répercutera sur sa fonction qui s'en trouvera diminuée.

  Ostéopathie animale à proximité de Nîmes

La loi de l'artère est reine

Le sang transporte tous les éléments nécessaires à l'organisme pour fonctionner et rester en bonne santé. Tout ralentissement ou arrêt au niveau de cette circulation pourra provoquer un dysfonctionnement par manque d'apport de ces éléments nutritionnels indispensables.

L'unité du corps

Le corps constitue une unité indissociable, toutes les structures sont en relations les unes avec les autres. Un dysfonctionnement d'une région du corps peut provoquer des dysfonctions dans n'importe qu'elle autre région du corps.

L'homéostasie

Il s'agit de l'auto-régulation et de l'auto-guérison du corps. C'est la capacité du corps à maintenir son équilibre physiologique malgré les variations de son milieu extérieur.

Qu'est ce qu'une dysfonction ostéopathique ?                                                                                                 

Selon Andrew Taylor Still, elle se définit comme le non-mouvement. La dysfonction est une restriction de mobilité partielle ou totale à même de conditionner la vascularisation et de perturber la fonction des neurones autonomes et somatiques du segment médullaire en rapport, avec toutes les conséquences neurovégétatives que l'on peut envisager à plus ou moins long terme, sur les fonctions viscérales correspondantes.

Une dysfonction ostéopathique se définie comme étant une restriction de mobilité d'une ou plusieurs articulations, tissus ou organes pouvant s'exprimer par une modification d'amplitude, d'équilibre ou de symétrie du mouvement.

  Ostéopathie crâniale sur une jument Anglo-arabe

Celle-ci entraîne un état de déséquilibre qui pourra avoir des répercussions sur le reste du corps. Cette restriction pourra provoquer une irritation des éléments nerveux, des troubles circulatoires (mauvaise irrigation artérielle, diminution du drainage lymphatique...), une inflammation des tissus, une atrophie musculaire...

Une dysfonction peut siéger partout dans l'organisme là où il y a du mouvement.